Vous êtes ici: / Bresser Junior / Luna



Lukas


Luna et le monde de l’astronomie


Avec Luna, découvre l’astronomie en t’amusant ! Elle va te présenter nos planètes, t’aider à réaliser des observations avec un télescope et te donner des explications passionnantes sur l’espace. Elle te propose aussi de faire de superbes coloriages et plein d’autres activités.
Alors, on y va ?



Table des matières













Le big-bang

De nombreux astronomes pensent que l’univers est apparu suite à une explosion . Ce n’était cependant pas une explosion comme nous pouvons nous l’imaginer, car une explosion ne peut normalement que se produire dans un seul ’espace’. Mais le big-bang a eu lieu dans le vide absolu. L’espace, le temps et la matière n’existaient pas. Personne ne sait ce qu’il y avait avant le big-bang.

L’explosion

Tout commence il y a environ 13,8 milliards d’années. L’univers était très petit, environ aussi grand qu’un petit point tracé par un crayon. L’intérieur de cette bulle était très dense et possédait une température supérieure à 1 quadrilliard de degrés (1 000 000 000 000 000 000 000 000 000). Une immense explosion, le big-bang, est à l’origine de tout : le temps, l’espace et la matière. Depuis, l’univers s’étend dans toutes les directions. Même aujourd’hui, l’univers est toujours en expansion constante.

Brouillard dense

Avec le temps, l’univers s’est mis à s’étendre plus lentement et à refroidir. C’est à ce moment-là que les premières particules de lumière et de matière se sont formées. D’abord, l’espace était tel un brouillard dense. Et il ne faudra que quelques minutes pour que les particules stables, les protons et les neutrons, ne se forment. Ces derniers sont les composants du noyau des atomes.

Expansion de l’univers

L’univers s’est ensuite tellement refroidi et étendu que les particules de la matière se sont combinées pour former des atomes . A cette époque, c’est principalement de l’hydrogène et de l’hélium qui se forment. Le brouillard se met à rétrécir et la lumière commence à briller.

Galaxies et étoiles

L’univers a continué de refroidir et les premières galaxies sont nées. La rupture de petites poches de gaz est à l’origine des premières étoiles .

Formation des planètes

Les étoiles calcinées ont produit des nuages de gaz et de poussières, qui contribuèrent ensuite à la formation de la Terre , d’autres planètes et de lunes . A ce stade, l’univers a refroidi à une température de moins 270 degrés Celsius.

Le Soleil

Notre système solairea lui aussi été formé à partir de l’explosion d’une étoile éteinte. L’explosion a engendré des nuages de gaz et de poussières qui se sont mis à tourner sur eux-mêmes de plus en plus vite. La force de gravité les a progressivement fait fusionner pour donner une étoile – notre Soleil. Une petite partie de la matière a subsisté et lorsque le Soleil s’est mis à briller, cette matière résiduelle a été expulsée vers l’extérieur.

Aujourd’hui

Au cours du temps, nos planètes ont été formées par les nuages de poussières et les fragments de roches qui n’ont pas pu être poussés vers l’extérieur lors de la formation du Soleil. Dans notre système solaire , l’on trouve des planètes rocheuses vers l’intérieur et des planètes gazeuses vers l’extérieur. Ceci s’explique car la matière la plus légère a été poussée vers l’extérieur. Le Soleil , grâce à sa force d’attraction , maintient tout ensemble aujourd’hui encore.






La vie des étoiles

T’es-tu déjà demandé d’où venaient la multitude d’étoiles que tu vois dans le ciel ? Les scientifiques ont observé de nombreuses « jeunes » étoiles dans certains pans de l’espace appelés « nébuleuses ». Ils pensent que c’est là que les étoiles se forment. Une nébuleuse est composée de nuages denses de poussières et, surtout, de gaz. L’on y retrouve notamment de l’hydrogène et de l’hélium.

Mais comment se forment les étoiles dans les nébuleuses ?
1. Les gaz à l’intérieur du nuage s’attirent les uns les autres en raison de leur propre force d’attraction et grandissent ensemble.

2. La pression interne augmente énormément car les particules du nuage sont littéralement comprimées ensemble.

3. Avec la pression croissante, la température augmente. L’hydrogène commence à fusionner en hélium. L’énergie libérée est à l’origine du scintillement de l’étoile.

4. Cette fusion du noyau produit à son tour de la pression et de la chaleur à l’intérieur. Ceci empêche le nuage dense de se contracter davantage, il devient au contraire une boule de gaz stable et brillante.




Quand est-ce qu’une étoile s’éteint ? Prenons le Soleil comme exemple :
1. Cela fait environ 4 milliards d’années que le Soleil brille et qu’il rend possible la vie sur la Terre. Sa luminosité va augmenter lentement et chauffer notre planète.

2. Dans 5 milliards d’années environ, le noyau du Soleil aura accumulé tellement d’hélium qu’il entraînera l’extinction du feu nucléaire. Cela se produira lorsque l’hydrogène autour du noyau va se mettre à brûler, ce qui entraînera la libération de toujours plus d’énergie. Le Soleil gonflera pour devenir une « géante rouge ».

3. Le Soleil va grossir jusqu’à 150 fois sa taille actuelle. Son rayonnement sera 2000 fois plus fort qu’aujourd’hui. Les planètes les plus proches, Mercure et Vénus, seront absorbées et la température de la Terre atteindra plus de 1000 degrés Celsius. La vie sur Terre ne sera plus possible.

4. Entre temps, le noyau du Soleil aura accumulé tellement d’hélium que ses noyaux atomiques vont commencer à fusionner. L’hydrogène continuera quand à lui de brûler dans l’enveloppe.

5. De plus, les noyaux atomiques d’hélium et d’oxygène vont se former et s’accumuler au centre du Soleil en tant que cendres de la fusion de l’hélium.

6. En raison de la forte pression, le Soleil ne pourra plus retenir son enveloppe et l’expulsera. L’enveloppe se retrouvera illuminée par le noyau et apparaîtra comme une nébuleuse depuis laquelle de nouvelles étoiles vont naître à leur tour.

7. Avec le temps, le noyau du Soleil va continuer à refroidir et à perdre de sa luminosité. A la fin, il ne restera plus qu’une naine blanche composée d’oxygène et de carbone dense, faisant la taille de notre Terre.

Il faudra encore attendre longtemps avant que le Soleil ne cesse de briller ! En fait, plus longtemps que la durée de la vie sur Terre !





La structure du Soleil

Le Soleil est constitué de différentes couches.
Le noyau, théâtre constant de fusions nucléaires, affiche une température d’environ 15 millions de degrés Celsius. Autour du noyau se trouve le plasma. Cette couche guide la lumière vers la surface, un processus qui prend plus de 100 000 ans. La troisième couche est la zone de convection, dans laquelle de grandes masses de gaz remontent. Elle refroidissent à nouveau et redescendent. Ce processus est dénommé « convection ».
La couche la plus brillante est la photosphère. La température y est d’environ 6 000 °C et la couche de gaz est impénétrable. L’énergie de l’intérieur est ici émise vers l’extérieur en tant que rayonnement.
L’atmosphère du Soleil est formée par la chromosphère et la couronne.
La chromosphère brille d’une couleur rougeâtre et la température y est d’environ 10 000 °C.
Tout à l’extérieur se trouve la couronne. Cette couche se compose de gaz fins et n’est visible que lors d’une éclipse solaire totale. On peut alors l’apercevoir sous la forme d’un disque lumineux blanc.

Taches solaires

Taches sombres sur la surface du Soleil
Elles se produisent en raison de perturbations locales du champ magnétique solaire
Seule la moitié des taches restent plus de deux jours mais certaines peuvent rester plusieurs mois
Elles peuvent atteindre une taille de 200 000 km

Éruptions solaires

Explosions de radiation soudaines et violentes
Elles résultent de processus électromagnétiques au sein de la chromosphère






Éclipse solaire

Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune se place devant le Soleil et occulte ainsi l’image du Soleil depuis la Terre. Ceci ne peut avoir lieu que si la Lune, le Soleil et la Terre sont alignés. Le Soleil est plus grand que la Lune, mais aussi plus loin. C’est pourquoi les deux corps célestes nous apparaissent de la même taille à l’horizon. Lorsque la Lune et le Soleil sont à la même hauteur que la Terre, la Lune projette une ombre sur la Terre. Lorsque la Lune se place entièrement devant le Soleil, on parle d’éclipse solaire totale. Une éclipse solaire partielle a lieu lorsque la Lune ne se place que partiellement devant le Soleil.
Malheureusement, les éclipses solaires ne sont pas toujours observables en Europe car la Terre et la Lune sont en constante rotation. La prochaine éclipse solaire partielle sera visible en France le 25 octobre 2022. La prochaine éclipse solaire totale se produira le 3 septembre 2081.

Luna

Explication de Luna

Ne regarde pas le Soleil sans filtre solaire adapté ! Tu risques de t’abîmer les yeux. Pour observer une éclipse solaire, il te faut des lunettes spéciales d’éclipse solaire. Tu peux t’en procurer chez nous !

Lunettes d’éclipse solaire






Notre Terre – la planète bleue

Création

1. Il y a environ 4,5 milliards d’années, notre planète s’est formée à partir de comètes, d’astéroïdes, de gaz et de poussières. Tout a été comprimé ensemble par la force de gravité et ce, à tel point qu’une haute pression a été générée à l’intérieur. Cette pression a entraîné le réchauffement des roches jusqu’à leur fusion. Ensuite, la surface de la Terre est restée très chaude pendant encore plusieurs centaines de millions d’années sans pouvoir se solidifier.

2. Des météorites ont continué de s’écraser sur la Terre, qui est restée chaude et liquide. Pendant longtemps la Terre est restée une mer de feu de roches en fusion, une énorme boule incandescente. Sa surface était d’une température d’env. 4 700 °C.

3. Après plusieurs millions d’années, les impacts de météorites ont diminué et la température de la surface a baissé. Les roches ont ainsi pu se solidifier et la croûte terrestre a pu se former. C’est à ce moment-là que la Lune est aussi apparue. Elle est restée le fidèle compagnon de la Terre depuis. Un jour ne durait que 6 heures à cette époque.

4. Avec le temps, la croûte terrestre est devenue de plus en plus épaisse. Mais en comparaison avec l’intérieur chaud de la Terre, la croûte reste une couche relativement fine.

5. Au cours du temps, la croûte terrestre s’est refroidie de sorte que de l’eau a pu s’y accumuler. Les scientifiques pensent que ce sont les astéroïdes qui ont apporté l’eau sur la Terre. Au départ, il n’y avait pas encore d’oxygène. La température était alors comprise entre 55 et 88 °C.

6. La vie sur Terre a cependant été possible uniquement lorsque la couche d’ozone s’est formée. Celle-ci a permis de protéger la surface terrestre des rayonnements dangereux.

La structure de la Terre

La Terre est constituée de plusieurs couches. Tu peux te l’imaginer comme une nectarine. La couche extérieure est la croûte terrestre. Puis vient le manteau, suivi du noyau externe et du noyau interne. Le noyau est situé à une distance d’environ 6 371 km de la surface. Tous les 100 m environ, la température augmente de 3 °C. Le noyau interne est très solide du fait de la pression extrême à cet endroit. En effet, toutes les couches terrestres appuient sur l’intérieur du noyau.

La croûte terrestre

Croûte continentale :
C’est la croûte sur laquelle nous vivons
Env. 70 km d’épaisseur
Solide
Croûte océanique :
C’est la croûte sous les océans
Env. 5 à 8 km d’épaisseur
Solide


Le manteau

Manteau supérieur
Partie supérieure :
Température : env. 1 000 °C
Env. 40 km d’épaisseur
Solide

Partie inférieure :
Température : env. 2 000 °C
Liquide
Magma (roches fondues) au-dessus de 1 300 °C environ
Manteau inférieur
Partie supérieure très visqueuse d’une épaisseur d’env. 700 km
Partie inférieure également très visqueuse d’une température d’env. 3 600 °C
Les deux parties bougent et entraînent des échanges de chaleur


Le noyau

Noyau externe
Température : env. 4 000 °C
Env. 3 000 km d’épaisseur
Liquide
Noyau interne
Température : env. 5 500 °C
Env. 5 000 km d’épaisseur
Solide

L’atmosphère terrestre

L’enveloppe d’air autour de la Terre est appelée l’atmosphère. C’est une enveloppe de gaz qui entoure et protège la Terre. Plus nous allons vers le haut, plus la pression atmosphérique diminue. L’atmosphère est composée de plusieurs couches, chacune ayant une température différente.

Troposphère
C’est la couche où a lieu le cycle de l’eau
Température à la limite supérieure : -80 °C

Stratosphère
Cette couche comporte la couche d’ozone
Hauteur : env. 15 km
C’est ici que les rayons UV sont transformés en chaleur
Température à la limite supérieure : env. 0 °C

Mésosphère
Au-delà d’env. 50 km
C’est dans cette couche que les poussières ou les petits fragments de roches se consument en « étoiles filantes »
Température : -100 °C

Thermosphère
Au-delà d’env. 85 km
C’est ici que se trouvent la Station spatiale internationale et les navettes spatiales
Température : jusqu’à env. 1 700 °C

Exosphère
Au-delà d’env. 500 km
La gravité diminue dans cette couche
Plus on s’éloigne de la Terre, plus la température diminue





La Voie lactée

La Voie lactée se compose de nombreuses nébuleuses et nuages de gaz ainsi que d’innombrables d’étoiles. C’est là que se trouvent notre Soleil et ses planètes.
En raison de son apparence laiteuse, les Grecs anciens pensaient que du lait avait été renversé dans le ciel. En fait, la Voie lactée est constituée de milliards d’étoiles qui, à l’œil nu, ont l’air de se combiner en une bande blanche.
La Voie lactée, qui est un type de galaxie spirale barrée, regroupe environ 100 à 300 milliards d’étoiles, dont on ne peut cependant en observer que 6 000 depuis la Terre. Les autres sont trop éloignées ou pas assez lumineuses. Nous pouvons aussi voir des étoiles qui se trouvent en dehors de la Voie lactée, la plupart au-dessus ou en-dessous de la Terre. Il est même possible d’observer des étoiles situées dans des galaxies voisines.
Notre Voie lactée est large d’environ 100 000 années lumière pour une hauteur de 3 000 années lumière. Au milieu de la galaxie, l’on trouve un bulbe galactique. Il s’agit de la partie centrale d’une galaxie spirale. Le bulbe est situé dans le disque et il est extrêmement brillant. Dans la plupart des cas, il y a un trou noir derrière qui attire les étoiles. Notre galaxie est loin d’être la plus grande. En comparaison avec les milliards de galaxies de l’univers, la Voie lactée n’est en fait que de taille moyenne.




Quelle: ESO/NASA/JPL-Caltech/M. Kornmesser/R. Hurt






Les galaxies

Les galaxies sont d’énormes regroupements d’étoiles. Nous ne pouvons pas deviner le nombre d’étoiles dans l’univers. Il existe probablement des millions de galaxies, chacune contenant des milliards d’étoiles.
Nous vivons dans une galaxie dénommée la Voie lactée. Nous ne pouvons pas voir à quoi ressemble notre galaxie de l’extérieur. Nous pouvons seulement le deviner. La Voie lactée est une galaxie spirale barrée. Il existe cependant aussi d’autres types de galaxies :

Elliptische Galaxie
Galaxie elliptique

Elle est de forme circulaire ou elliptique, ne possède pas de bras spirales et ne présente pas de structure fixe.

Irreguläre Galaxie
Galaxie irrégulière

Cette galaxie ne présente pas de forme particulière, il s’agit juste d’un amas d’étoiles.

Spiralgalaxie
Galaxie spirale

Le nombre de bras spirales peut varier et la galaxie tourne dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens inverse.

Wagenradgalaxie
Galaxie lenticulaire à anneau

Cette galaxie comporte beaucoup d’étoiles en périphérie et au centre, et très peu entre les deux.






Comètes et astéroïdes

Kometen
comètes

Les comètes sont des vestiges du commencement du système solaire. On les retrouve dans les périphéries froides du système solaire, derrière la planète Neptune. Là-bas, des millions de comètes sont en orbite. Les comètes font plusieurs kilomètres de diamètre et se composent principalement d’eau gelée et de dioxyde de carbone. Il peut arriver qu’une comète dévie de son orbite et se rapproche du Soleil. La glace se réchauffe et commence à s’évaporer. La poussière et le gaz produit sont ce qu’on appelle la coma, qui est prolongée par la queue de la comète.

Asteroiden
Astéroïdes

Les astéroïdes sont composés de différents débris réunis ensemble qui sont en orbite autour du Soleil. Leur taille varie entre quelques mètres et 1000 kilomètre. Leur propre force de gravitation ne suffit pas pour qu’ils soient des planètes. L’on retrouve la plupart des astéroïdes dans la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter. Comme les comètes, les astéroïdes datent du temps de la création du système solaire.

Météoroïdes, météores et météorites : quelle est la différence ?

Meteorid
Météoroïdes

Les météoroïdes désignent généralement tous les objets célestes de moins de 25 m.

Meteor
Météores

Les phénomènes lumineux atmosphériques, par ex. lorsque les météoroïdes, les comètes ou les astéroïdes entrent dans l’atmosphère, sont ce qu’on appelle les météores. Ces corps célestes se réchauffent et s’illuminent lorsqu’ils pénètrent dans l’atmosphère de la Terre, à une hauteur d’environ 100 km. On peut les observer comme des traînées lumineuses dans le ciel nocturne. Les météores peuvent aussi être décrits comme des étoiles filantes ou des boules de feu.

Meteorit
Météorites

Parfois, ces fragments ne brûlent pas entièrement et atteignent la Terre. On les appelle alors des météorites.



Le télescope

Il existe de nombreux types de télescopes, aux dimensions et aux systèmes différents. Pour les débutants en astronomie, il n’est souvent pas facile de choisir le modèle le mieux adapté. Un astronome expérimenté a dit un jour : « Chaque télescope a son ciel » et rien n’est plus vrai. Comment fonctionne un télescope et quels sont les différents types de télescopes ?

Télescope à miroirs (réflecteur)

L’oculaire se situe sur le côté, l’on regarde donc dans le télescope par le côté
Ces télescopes sont en général plus larges ou plus grands
L’image est toujours à l’envers et inversée
La lumière est réfléchie par un miroir à l’intérieur
Il y a deux miroirs : le miroir primaire et le miroir secondaire
Le miroir primaire se trouve dans la partie arrière du tube et concentre la lumière en faisceau
Le miroir secondaire renvoie le faisceau lumineux vers l’oculaire
Il existe différents types de télescopes à miroirs, par ex. le télescope de Newton ou le télescope de Dobson

Télescope à lentilles (réfracteur)

Ces télescopes ont généralement un seul objectif constitué de deux lentilles séparées par une lame d’air (lentilles achromatiques)
L’oculaire se situe à l’arrière du télescope, l’on regarde donc dans le télescope à partir de l’arrière
Ces télescopes sont souvent plus longs et plus minces
L’objectif recueille la lumière entrante et la concentre sur le plan focal
Un oculaire agrandit l’image produite au plan focal
La distance entre l’objectif et le plan focal est appelée la distance focale
Le télescope le mieux adapté aux débutants

Luna

Explication de Luna

Savais-tu que les télescopes à miroirs sont aussi appelés télescopes de "Newton" ? En effet, leur inventeur s’appelait Isaac Newton !

Savais-tu aussi qu’il est assez difficile de fabriquer une grande lentille ? Ceci explique pourquoi les télescopes à miroirs sont souvent plus grands que les télescopes à lentilles.

Coloriage de télescope

Imprimer

>
Teleskop Ausmalbild




Le chercheur et la première utilisation

Qu’est-ce que le chercheur et comment fonctionne-t-il ?

De nombreux télescopes sont dotés d’une petite lunette supplémentaire. T’es-tu déjà demandé à quoi elle servait ?
As-tu déjà essayé de repérer les planètes dans l’espace rien qu’avec tes yeux ? Si oui, tu as dû remarquer que c’est quasiment impossible. Le chercheur va te faciliter la tâche. Lorsque tu as trouvé un objet, oriente le réticule de façon à ce que l’objet soit au centre. En regardant à travers le chercheur, l’image est à l’envers et inversée. Ceci n’a cependant aucune incidence lors de l’observation du ciel.

Regarder à travers un télescope pour la première fois

Lors de ton premier essai, il sera plus facile d’utiliser ton télescope de jour. Cherche un objet le plus éloigné possible, par exemple : la tour d’une église, un arbre ou un panneau.
Oriente ton télescope vers l’objet que tu as choisi.
Oriente désormais ton chercheur vers l’objet. L’objet doit se trouver au centre du réticule.
Regarde maintenant à travers l’oculaire. Tu ne vois rien ? Tourne les molettes jusqu’à ce que l’image soit nette.
Pour zoomer, tu dois changer d’oculaire. N’oublie pas de régler à nouveau la netteté de l’image.




Accessoires pour télescope

La plupart des télescopes sont fournis avec des accessoires. Nous t’avons résumé ici leurs principales caractéristiques pour que tu saches comment les utiliser :

Oculaire

L’accessoire le plus important
S’insère dans le porte-oculaire du télescope
Rôle : Agrandissement de l’image
Spécificités : chaque oculaire possède une certaine distance focale (en mm)
Plus la distance focale est courte, plus l’agrandissement est élevé

Lentille de Barlow

S’insère entre le porte-oculaire et l’oculaire
Peut doubler et tripler l’agrandissemen

Filtre

Pour l’observation de la Lune ou des planètes
Augmente le contraste
Augmente ou diminue les détails
A l’aide du filetage, il peut facilement être vissé sur l’extrémité de l’oculaire

Prisme d'Amici

Peut être inséré entre le porte-oculaire et l’oculaire
Pivote l’image à 45° ou 90°
L’image pivote mais reste inversée

Luna

Astuce de Luna :

Tu as découvert quelque chose et tu souhaites en garder une trace pour t’en souvenir ? Beaucoup de télescopes sont aujourd’hui fournis avec un adaptateur pour smartphone. Il suffit de placer l’adaptateur devant l’oculaire puis d’y fixer son téléphone pour prendre des photos.

En savoir plus : Adaptateur de smartphone







Conseils et astuces

Les premières fois, utilise ton télescope lorsqu’il fait jour. Une fois que tu sais t’en servir, tu peux te lancer dans l’observation des étoiles
Ne réalise jamais tes observations à travers une fenêtre ou une porte. Il est quasiment impossible de régler la netteté à travers le verre
Passe lentement d’un grossissement à l’autre. Il est plus facile de commencer par le plus petit grossissement
Le lieu d’observation doit être aussi sombre que possible
Fais attention à la météo. Il peut être difficile de réaliser des observations dans de mauvaises conditions météo
N’essuie jamais la lentille avec un chiffon !
Fais preuve de calme et de patience, cela prend du temps
Télécharge l’application Star ou imprime une carte des étoiles pour mieux te repérer dans le ciel

Luna

Explication de Luna :

Ne sois pas déçu(e) si tes observations ne sont pas tout à fait à la hauteur de tes attentes. Les photos que tu vois dans les médias sont pour la plupart retouchées.

D’ailleurs: Les photos que tu vois ici sont le fruit du travail de notre astrophotographe professionnel, Marco Hodde, qui fait partie de notre équipe d’astronomie.

Carnet de bord d’astronomie

Imprimer

Astronomie Checkliste

Aide-mémoire d’astronomie

Imprimer

Astronomie Tagebuch





L'expérience de la loupe



L’expérience de la loupe

Imprimer

Lupenexperiment

Was du brauchst

Eine Lupe
Etwas Brennbares wie z. B. ein trockenes Stück Holz oder ein Blatt Papier
Direktes Sonnenlicht
Wasser zum Löschen

Durchführung

1. Lege das Brennmaterial auf den Boden. Es muss unbedingt ein Steinboden sein, damit der Untergrund kein Feuer fängt
2. Stelle alles in der Umgebung ganz weit weg, sodass keine anderen Gegenstände versehentlich zu brennen anfangen.
3. Halte die Lupe auf das Brennmaterial, sodass die Sonne durch die Lupe auf das Material scheint.
4. Du siehst nun einen hellen Punkt auf dem Brennmaterial. Versuche den Punkt so klein wie möglich zu halten. Denn je kleiner dieser Punkt ist, desto mehr Hitze entsteht.
5. Wenn du deine Hand ruhig hältst, fängt das Holz oder Papier schon bald an zu qualmen.
6. Im Anschluss lösche bitte alles sorgfältig mit Wasser.

Achtung:
Bitte führe dieses Experiment nur draußen durch und immer zusammen mit einem Erwachsenen! Richtet die Lupe auf keinen Fall auf Augen, Haut oder andere Objekte als hier angegeben!






Bricolage : le système solaire

Ce dont tu as besoin

1 très grande boule de polystyrène pour le Soleil
2 grandes boules de polystyrène pour Jupiter et Saturne
2 boules de polystyrène moyennes pour Uranus et Neptune
4 petites boules de polystyrène pour la Terre, Mars, Vénus et Mercure
1 boule de polystyrène encore plus petite pour la Lune
1 panneau en polystyrène pour les anneaux de Saturne
Différentes couleurs (par ex. peinture acrylique pour le bricolage)
Fil ou ficelle
Brochette de bois
Colle blanche de bricolage
1 anneau en métal ou en bois
Ciseaux
Cutter
Pinceau pour peindre les planètes
Mètre ruban
Verre

Consignes pour réaliser ton propre système solaire :

1. Insère une brochette dans chaque boule de polystyrène. Ceci te permettra de les peindre plus facilement.
2. Peins les boules de polystyrène dans les couleurs du Soleil, des planètes et de la Lune. Quand tu as fini, place les brochettes avec les boules dans un verre pour les faire sécher.
3. Pour les anneaux de Saturne, mesure le diamètre de la boule que tu vas utiliser pour Saturne à l’aide du mètre ruban. Dessine deux cercles de taille différente sur le panneau en polystyrène. Le cercle intérieur doit être de même diamètre que la boule utilisée pour Saturne. Demande à un adulte de t’aider à découper l’anneau en polystyrène avec un cutter et lisse les bords. Tu peux aussi mettre ton anneau de Saturne sur une brochette pour le peindre.
4. Quand tout est sec, assemble la planète Saturne. Pour ce faire, mets de la colle sur l’intérieur de l’anneau et pousse la boule dans l’anneau. Attention à ne pas casser l’anneau. Une fois terminé, mets la planète Saturne de côté pour la faire sécher.
5. Prends la Lune et raccourcis la brochette sur laquelle elle est insérée. Utilise la brochette pour faire un petit trou dans la Terre et remplis-le de colle. Puis enfonce la brochette avec la Lune dans le trou et laisse la colle sécher.
6. Il est temps de couper les fils au bout desquels les planètes seront suspendues. Ces derniers doivent être de longueur différente. En effet, plus la planète est éloignée du Soleil, plus le fil sera long. Neptune devra ainsi pendre le plus bas et son fil sera donc le plus long.

Bricolage : le système solaire

Imprimer

Sonnensystem basteln


7. Attache les fils aux planètes et au Soleil. Pour ce faire, retire les brochettes des planètes et du Soleil et fais un nœud à l’extrémité de chaque fil. Remplis le trou de chaque planète avec un peu de colle et insère-y les nœuds à l’aide d’une brochette. Laisse tout bien sécher.
8. Attache l’autre extrémité de chaque fil à l’anneau en bois ou en métal. Veille à le faire dans le bon ordre : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Afin que les fils ne glissent pas, tu peux ajouter un peu de colle sur l’anneau pour les fixer.
Luna

Attention :

Demande à un adulte de t’aider ! N’utilise pas le cutter tout(e) seul(e) !









Collection d’astronomie de Luna

Luna

Imprimer

Luna

Coloriage de mission lunaire

Imprimer

Mond_Mission_Ausmalbild

Coloriage de fusée

Imprimer

Rakete_Ausmalbild

Coloriage de navette spatiale

Imprimer

Space_Shuttle_Ausmalbild

Coloriage de télescope

Imprimer

Teleskop_Ausmalbild


Carnet de bord d’astronomie

Imprimer

Tagebuch


Aide-mémoire d’astronomie

Imprimer

Checkliste

Expérience de la loupe

Imprimer

Das Lupenexperiment


Bricolage du système solaire

Imprimer

Sonnensytem

Distances dans l’espace

Imprimer

Weltall Entfernungen


La Voie lactée

Imprimer

Die Milchstraße


Accessoires pour télescope

Imprimer

Teleskop Zubehör

Comètes et astéroïdes

Imprimer

Kometen und Asteroiden

Introduction au télescope

Imprimer

Einleitung Teleskope

Notre Terre

Imprimer

Erde

La vie des étoiles

Imprimer

SterneSonne

Le chercheur

Imprimer

Sucherfernrohr
Cliquez ici pour accéder à la grande collection de PDF




Puis-je te présenter mes articles préférés ?
Luna Vers l’univers des télescopes





Sortiment Gamme Junior
Mikroskopie Thématique de la microscopie
Outdoor Thématique de la nature