COVID-19: Nous expédions comme d'habitude! Maintenant avec livraison gratuite et droit de rétractation étendu »

Des rivières cristallines dans la jungle sur Iriomote

Contrairement à Ishigaki, l'île voisine Iriomote est peu développée et peu peuplée. L'île est impraticable à l'intérieur des terres et est couverte par la jungle subtropicale et traversée par des rivières. Sur la côte, on trouve des marais de mangroves. L'Iriomote abrite de nombreuses espèces animales endémiques, le chat Iriomote est le plus connu, mais de nombreux reptiles et insectes en font également partie. Pendant trois jours, nous avons étudié les différentes rivières d'Iriomote. Là, en plus des tests d'eau, des mesures de lumière ont été effectuées et des échantillons d'algues ont été examinés au microscope. En plus des algues vertes, les diatomées abondantes qui poussent sur les rochers sont la principale source de nourriture pour les différents Aufwuchs qui mangent des poissons et des invertébrés. Dans l'eau claire, qui coule parfois rapidement, les poissons d'eau douce, les crevettes Macrobrachium et les escargots vivent à côté de divers gobies néon colorés. Il y a aussi des poissons d'eau de mer qui migrent avec les marées dans les rivières. On a par exemple trouvé de grands mulets dans des zones d'eau douce pure ! Plus on remonte la rivière, plus il y a de chutes d'eau et de tourbillons. Ici, dans de petits bassins, les grosses crevettes sont bien protégées des poissons prédateurs. Les algues sont broutées par les escargots. Plus on remonte la rivière, plus les gobies néon deviennent colorés. Les papillons visitent les rochers sur la rive pour absorber les minéraux ; de grandes libellules colorées chassent au-dessus de la rivière.

Nous avons profité de la soirée sur l'île pour faire une excursion nocturne. Juste à côté de la location de canoës, nous trouvons les premiers crabes et serpents. En pointant nos lampes de poche dans les mangroves, nous trouvons des crabes assis haut dans les arbres, dans l'eau nous voyons de nombreux poissons, des anguilles et des crevettes d'eau saumâtre. Toute la soirée, nous cherchons le plus gros crabe terrestre du monde, le crabe coco. Mais au début, nous assistons à un autre drame : un serpent essaie d'avaler une jeune tortue. Comme la proie est beaucoup trop grosse et que les deux animaux risquent de mourir, nous intervenons et libérons la tortue. Nous trouvons également des araignées et des insectes dans les arbustes. Les grillons et les criquets sont bien adaptés pour documenter l'autofluorescence des insectes. Eclairés par une lampe de poche UV et photographiés avec notre filtre d'appareil photo FluoClear, les grillons brillent d'un vert vif. Un ermite terrestre montre aussi clairement ce phénomène. Mais le crabe des cocotiers est le plus impressionnant. C'est un spécimen particulièrement beau, de couleur bleu clair. Toute la carapace est clairement fluorescente sous la lumière UV !